Anxiété, Stress : comprendre les symptômes, faire la différence

Selon la Haute Autorité de la Santé 21% des personnes âgées de 18 à 65 ans présenteront un trouble anxieux durant leur vie. Quand l’anxiété  devient-elle pathologique ? Comment repérer les signes d’un stress chronique ? 

Anxiété, Stress, Peur, Panique : quelles sont les différences et les signes de pathologie ?

La peur est une émotion qui accompagne la prise de conscience d’un danger réel et concret. L’anxiété, quant à elle, est un état psycho-physiologique désagréable qui se manifeste sans objet apparent. Nous nous inquiétons pour un danger indéterminé que nous avons tendance à imaginer (par exemple, quelque chose de mal va m’arriver si je rentre à la maison tard le soir). L’angoisse est une forme d’anxiété plus intense et la panique est une crise d’angoisse aigüe. Nous pouvons donc classer ces états selon le critère de l’intensité croissante : inquiétude, anxiété, angoisse, panique. 

Le stress, en revanche, est une réaction biologique (plus que psychologique) aux sollicitations que l’individu reçoit de son environnement. Le stress est lié à un événement concret : un deadline au travail, une décision importante à prendre, un conflit familial… Il s’accompagne souvent d’une tension musculaire, d’une respiration rapide et peu profonde et d’un rythme cardiaque accru. Si le nombre de stimuli stressants de l’environnement que l’individu reçoit dépasse le seuil de ses capacités d’y répondre durant une période de temps prolongée, le stress peut devenir dangereux pour sa santé physique et mentale. Le stress chronique c’est donc une exposition prolongée au stress ce qui peut conduire à un épuisement, au manque d’énergie et de motivation, à la tristesse et aux états anxio-dépressifs car le stress affaiblit le corps et l’esprit.

L’anxiété est une réaction utile et seine de notre organisme face aux différentes sollicitations de l’environnement. C’est tout à fait naturel de s’inquiéter pour ses enfants, pour un examen ou une intervention professionnelle, pour ses obligations financières ou un événement heureux comme la naissance ou le mariage.

Toutefois l’anxiété peut devenir pathologique quand au lieu d’aider la personne à mobiliser les ressources pour faire face à la situation angoissante elle bloque ses capacités d’agir. Dans ce cas elle impacte la vie quotidienne de l’individu et de son entourage et crée de la souffrance psychologique et physique. On parle d’un trouble anxieux lorsque l’anxiété devient une source de souffrance et de détresse en empêchant le bon fonctionnement de l’individu. La personne qui souffre de l’anxiété est moins consciente de ce qui provoque cette souffrance (contrairement à la situation de peur ou de stress), souvent elle se rend bien compte que ses angoisses sont assez irrationnelles sans pour autant pouvoir influencer ses réactions. L’anxiété s’accompagne souvent de symptômes physiques plus marquants que ceux du stress comme la douleur dans la poitrine, les bouffés de chaleur, la difficulté à respirer…

Les personnes anxieuses ont également tendance à développer le comportement d’évitement : à la fois face aux situations qui provoquent l’anxiété, mais aussi en ayant la peur qu’une crise d’angoisse se reproduise. Cela signifie que l’anxiété s’autoalimente, alors que le stress diminue quand on répond aux exigences qui nous sont imposées, par exemple, en respectant un deadline.

Types de troubles anxieux

Trouble anxieux généralisé

Se caractérise par la présence de l’anxiété permanente dans toutes les situations de la vie (professionnelle, familiale, sociale) qui s’accompagne de symptômes de tension motrice et de l’hyper vigilance.

Phobies

Il existe plusieurs types de phobies : phobie spécifique qui est une peur intense d’animaux, d’objet, de transports ; phobie sociale qui correspond à une peur des situations où on est exposé aux interactions avec d’autres personnes (comme la peur de parler en public), agoraphobie est une peur irrationnelle des espaces découverts et des situations dont il est difficile de s’échapper (un ascenseur, un pont).

Trouble panique

Attaque de panique

C’est une peur intense qui survient brutalement et s’accompagne de multiples symptômes physiques (les palpitations, le rythme cardiaque aigu, la difficultés de respiration etc.) et d’une peur de perdre le contrôle ou de devoir faire face à une catastrophe imminente et de mourir.

Trouble panique peut être diagnostiqué si les épisodes d’attaques de panique se répètent d’une manière imprévisible et spontanée durant un temps prolongé et s’accompagnent d’une peur d’avoir une nouvelle attaque. 

Trouble obsessionnel-compulsif

Se caractérise par l’apparition des idées obsédantes liées à une angoisse (par exemple, une peur des maladies qui pousse l’individu de penser qu’il y a des microbes partout) et qui conduisent aux comportements compulsif et ritualisés (cela peut être dans notre exemple se laver les mains des dizaines de fois par jour). Ces rituels jouent le rôle de protection contre l’angoisse.

Trouble post-traumatique

C'est un trouble anxieux qui apparaît suite à l’exposition du sujet à un événement traumatique (un accident, un attentat) et qui correspond à la reviviscence de cet événement associé au stress aigu et aux comportements d’évitement.